alexandra en martinique

Bienvenue sur mon blog

2 septembre, 2008

Quelques recettes créoles, comme promis…

Classé dans : La vie en Martinique — alexandracha @ 16:03

Je vous l’avais promis il  y a plusieurs mois, donc voilà mes premières trouvailles. Si par hasard vous avez d’autres recettes ou bien un peu différentes, je suis ouverte à toutes les propositions.

 

http://www.deezer.com/track/245885

 

Le gratin de christophines

La Christophine est également connu sous le nom de Chayote ou  Chouchou.

Christophines

Ingrédients:     4 à 5 belles christophines, une barquette de lardons, oignons, branche de persil, beurre, chapelure, noix de muscade, gruyère râpé.

Faire cuire la christophine dans l’eau salée ou à l’autocuiseur. Personnellement, je les fais cuire 20 minutes à l’autocuiseur, puis je les coupe en deux et retire le germe ainsi que la partie filandreuse qui se trouve au milieu.  Je récupère la chair et la passe au mixeur afin que la chair finisse en purée. je rajoute deux pincées de muscade.

Parallèlement, je fais revenir dans une poële les lardons, oignons et le persil. Une fois cuit, je les rajoute à la purée avec un peu de gruyère râpé et je mélange. Pour terminer, je parsème de chapelure, gruyère râpé et d’une noix de beurre et je laisse dorer au grill quelques minutes.

 

Le Rougail Saucisses (spécialité réunionnaise)

Ingrédients: 8 saucisses, 2 oignons, 2 gousses d’ail, gingembre râpé, 5 tomates, 1 branche de thym, 2 pincées de curcuma (ou bien safran), 1 piment fort.

Faites dorer les saucisses, puis les réserver et les couper en morceaux. Dans une cocotte, faites dorer les oignons, l’ail écrasé, le gingembre râpé ainsi que les tomates coupées en morceaux. Rajoutez ensuite le thym, le curcuma et le piment avec un peu d’eau. Mélanger le tout en oubliant pas d’y mettre les saucisses.

Couvrez la cocotte et laissez cuire à feu doux pendant une demi-heure. La sauce devra être très rouge et épaisse ce qui indiquera la fin de la cuisson.

 

La Giraumonade

Le Giraumon est une variété de potiron.

Giraumon galeux d'Eysines

Ingrédients: Giraumon, 15 oignons pays ou cives, huile, 2 brins de persil, 1 brin de thym, 1 ou 2 feuilles de basilic, 1 piment.

Faites bouillir le giraumon pelé et coupé en morceaux dans de l’eau salée. Lorsqu’il est cuit, l’égoutter et le passer au mixeur. Faites revenir les oignons dans l’huile avec le persil, le thym, le basilic, le piment préalablement hachés. Lorsque le tout est bien coloré, y ajouter la purée de giraumon et bien mélanger.

On peut le servir tel quel ou bien le dorer au four avec du fromage râpé ou du beurre.

 

Le cari de crevettes au lait de coco

Ingrédients: 30 à 40 crevettes roses, 2 oignons, 2 gousses d’ail, 4 tomates, un morceau de gingembre, 2 cuillères à café de curcuma (ou safran), thym, sel, poivre, 20 cl de lait de coco.

Quelques recettes créoles, comme promis... dans La vie en Martinique 123gifs002

Faites chauffer l’huile dans une cocotte. Faites roussir l’oignon émincé, y ajouter l’ail écrasé, le gingembre râpé et le sel. Mettez alors les tomates coupées en lamelles, le thym puis le lait de coco. Mettez en dernier les crevettes ainsi que le curcuma, mélangez et laissez cuire 20 minutes.

Vous pouvez faire la même chose en remplaçant les crevettes par des cuisses de poulet.

 

Cake à la banane

                                             123gifs013 dans La vie en Martinique

Ingrédients : 3 bananes, 120 g de beurre, 135 g de sucre semoule, 3 oeufs, 225 g farine, 1 sachet de levure chimique, sel.

Beurrez le moule à cake et préchauffez le four à 180 °C.

Incorporez le beurre ramolli au sucre. Quand le mélange est lisse, ajoutez les oeufs un à un puis  la farine, la levure et le sel. Epluchez et écrasez les bananes, les rajoutez au mélange et bien fouettez le tout. Ensuite tamisez la farine et l’incorporez doucement.

Laissez cuire environ 45 minutes. On vérifiera la cuisson à l’aide de la lame d’un couteau. Elle doit rester propre après son retrait de la pâte.

 

Flan coco

Ingrédients : 400 g de lait concentré sucré, 400 ml de lait, 125 g de noix de coco râpée, 4 oeufs.

Préchauffez le four à 170°C.

Versez le lait concentré sucré, la noix de coco râpée et le lait dans un saladier. Bien mélangez. Battez les oeufs en omelette et les incorporez au mélange.

Versez le tout dans un moule à cake préalablement beurré. Mettez à cuire au bain-marie pendant 30 à 40 minutes.

Laissez refroidir le flan une heure à température ambiante puis le mettre au moins 2 heures au réfrigérateur.

 

 

Zoé (1993 – 2008)

Classé dans : La famille en Martinique — alexandracha @ 15:53

img2059.jpgCeux qui me sont proche, connaissent l’attachement  que j’avais pour ma chatte. C’est en juin 1993 que ma soeur Karine m’emmena, un jour de grisaille, cette petite boule de poils noire et blanche. Je le souhaitais de plusieurs années, avoir un animal de compagnie et plus particulièrement un chat. J’avais tout prévu pour son arrivée, des croquettes et une petite panière avec un coussin, afin qu’elle ait un petit coin à elle. Mais ce n’était pas sans compter sur Zoé qui ne voulut pas dormir dans celle-ci mais plutôt dans le creux de mon cou. C’est ainsi que débuta notre cohabitation, qui durera 15 ans au grès de nos déménagements. C’est avec une grande tristesse que nous lui avons donc dit adieu ce jeudi 17 juillet.

                       img1892.jpg   img2530.jpg   img2224.jpg

28 août, 2008

Saint Martin, une autre île des caraïbes …

Classé dans : La famille en Martinique — alexandracha @ 4:21

Situé à  250 km au nord de la Guadeloupe, Saint Martin fait partie de l’Archipel Guadeloupéen Nord. Elle fut découverte par Christophe Colomb le 11 novembre 1493, jour de la saint Martin. Ce n’est qu’en 1648, qu’elle fut partagée en deux parties, une hollandaise et une française. Depuis les deux territoires coexistent, ils ont fait de cette île de 93 km² un paradis touristique. Les deux capitales respectives sont Marigot et Philipsburg.                        

arc antillais

Géographiquement, l’île est divisée en deux parties : Grande-Terre et Terres-Basses, reliées entre elles par deux étroits cordons littoraux enfermant l’étang salé de Simpson Bay.  Elle joue un rôle de charnière entre les petites et les grandes Antilles. La partie française se situe au nord avec les 3/5 de la superficie totale de l’île. Saint Martin est baignée à la fois par la mer des Caraïbes (à l’ouest) et l’Océan Atlantique (à l’est). La plupart des villes se sont établis sur les côtes: Marigot, Grand Case, Philipsburg… laissant l’intérieur de l’île quasi-vierge. On pourra apprécier les vallons, collines ainsi qu’une vue panoramique du point culminant de l’île, le Pic du Paradis (411 m).

carte de saint martin

Saint Martin est surnommée « the friendly island » pour le brassage culturel qu’elle propose, quelques 80 nationalités s’y côtoient. Les deux langues officielles sont le français et le néerlandais, pourtant c’est l’anglais qui est le langage compris par tous.

La monnaie officielle est l’Euro de chaque côté de la frontière, mais le Dollar américain reste cependant la monnaie la plus couramment utilisée.

                                                                                                                           Saint Martin, une autre île des caraïbes ... dans La famille en Martinique 123gifs024

Saint Martin se révèle comme le paradis des achats hors taxes des Antilles. Philipsburg avec sa célèbre « Frontstreet » et Marigot dans la partie française proposent une multitude de boutiques de luxe.  

En matière de religion, Saint Martin ne déroge pas aux rites constatés aux Antilles. La ferveur et l’importance accordée aux différents cultes sont bien supérieurs à ceux de la Métropole. Le catholicisme est la religion la plus répandue mais beaucoup d’autres sont représentées : Adventistes, Baptistes, Méthodistes…

123gifs046 dans La famille en Martiniqueimg2958.jpg  img3141.jpg  img3014.jpg  img3061.jpg

 

En partie française :

Notre hôtel sur la Baie Nettlé, le Mercure de Simpson Bay : Agréable séjour dans cet hôtel très familial. Les patrons ont toujours un petit mot gentil et le personnel toujours à l’écoute. Finalement assez bien placé, puisqu’à proximité du Marigot et proche de la partie sud vers Philipsburg, en passant par Terres Basses. C’est le bon compromis si l’on ne souhaite pas aller dans de grands complexes hôteliers froids et anonymes. Côté confort,  la chambre est vraiment spacieuse. Le duplex « supérieur » est vraiment bien agencé, la terrasse est agréable et adaptée pour y entreposer les affaires de plage.

img2923.jpg  img2926.jpg  img2927.jpg  img2928.jpg

La plage de l’hôtel :

                  img2940.jpg  img2944.jpg  img2943.jpg

Le restaurant de l’hôtel et la piscine : Les repas étaient très variés et vraiment très raffinés. Un buffet de la mer a été proposé le vendredi soir. Un animateur fort sympathique « Eddy » organisait chaque soirée sur  un thème différent : cours de salsa, soirée casino, discothèque, karaoké… pour le plaisir des grands et des petits. Bref, toute la famille est ravie de cette semaine passée au Mercure hôtel.

img3172.jpg  img2951.jpg  img2953.jpg  img3170.jpg

      img3174.jpg  img3169.jpg  img3173.jpg  img3182.jpg 

 

Le Marigot concentre l’ensemble des services publics. Les boutiques et restaurants branchés côtoient les échoppes d’antan. A ne pas manquer, le marché local avec ses couleurs.

img3120.jpg  img2971.jpg  img2970.jpg  img2965.jpg

Elle offre également aux plaisanciers deux belles marinas entourées de boutiques et de restaurants.

img2955.jpg  img2969.jpg    img3121.jpg  img3127.jpg 

Mais le monument le plus intéressant reste les ruines de  Fort-Louis. Bâtiment édifié en 1789 afin de protéger la population et les chargements maritimes fréquemment  pillés ou détruits par des flibustiers anglais. Outre son intérêt historique, il offre aux visiteurs un spectaculaire point de vue sur la ville, la baie et le lagon de Simpson Bay.

 img3115.jpg  img3119.jpg         img3135.jpg  img3140.jpg

 

Grand Case est l’authentique  village de l’île, doté d’une interminable et magnifique plage de sable blanc.

img3148.jpg      img3145.jpg    86781.jpg

On constatera pourtant que le charme de ce lieu réside surtout ailleurs. Elle a su fixer, dans un cadre littoral jouxtant d’un côté la mer, de l’autre l’aéroport entouré de salines désaffectées, une somme impressionnante de  restaurants variés et raffinés. Ainsi, elle s’est forgée une image de capitale gastronomique des Antilles.

img3163.jpg  img3162.jpg  img3164.jpg  img3152.jpg

En outre, à la beauté de la mer et de la baie se conjugue la note chatoyante des petites cases en bois aux jardinets fleuris du boulevard de Grand Case.

                                      img3161.jpg    img3143.jpg      

 

L’Anse Marcel est isolée derrière les collines mais malheureusement pour les visiteurs commencent à être cernée par une multitudes d’hôtel. Une marina  a même été construite pour les plaisanciers. L’Anse Marcel est résolument tournée vers l’accueil des touristes. Mais sa plage et  son eau limpide font vite oublier cette promiscuité.

 img2976.jpg         img2980.jpg         img2986.jpg 

 

Quant à la baie de Cul-de-sac, elle nous offre une vue spectaculaire sur l’îlet Pinel et sur la fameuse baie orientale.

                                      img2989.jpg          img2990.jpg    

 

La Baie Orientale et sa plage d’Orient Beach, est la plus fréquentée de l’île, souvent nommée « Saint-Tropez de la Caraïbe ». Parfaitement aménagée, elle offre une grande variété de restaurants et de boutiques, ainsi que la gamme complète de tous les sports nautiques, du parachute ascensionnel à l’école de voile. Nous avons donc déjeuné et pris possession du matériel  de plage mis à la disposition du Bikini Beach pour l’après-midi.

img2995.jpg  img2993.jpg  img2999.jpg  img2998.jpg

Cette plage offre une vue extraordinaire sur les îles de Saint-Barthélemy, Caye verte et Pinel.

 img3004.jpg     img2997.jpg     img3002.jpg

 

Au bout de la plage de l’Orient beach, le Galion est une plage idéale pour les familles avec jeunes enfants. Elle borde un plan d’eau bien protégé par une barrière de corail. Egalement réputée pour la pratique de sports aquatiques tels que la planche à voile, le surf. Sur le chemin qui y mène, on trouvera la ferme aux papillons et un centre équestre.

                    img2972.jpg  img2973.jpg  img2974.jpg

 

En suivant la Baie de l’Embouchure,  on trouve une langue de sable comprise entre la réserve naturelle et la mangrove.

img3096.jpg  img3086.jpg  img3089.jpg  img3093.jpg

 

Entre la Baie de l’Embouchure et l’Oyster Pond, la côte y est sauvage et apprécié des touristes pour son calme. Une superbe marina offre un point de départ pour Saint Barthélemy, ainsi que de bons restaurants. Un lieu atypique aussi par sa position à la frontière franco-hollandaise.

                          img3097.jpg   86862.jpg   img3012.jpg

 

En partie Hollandaise :

En continuant juste après l’Oyster Pond, on trouve la plage de Dawn Beach réputée pour sa magnifique plage de sable blanc. Ses fonds marins nous gratifient de beaux coraux à apprécier avec masque et tuba. Mais quel dommage qu’un complexe hôtelier se soit implanté aussi prêt. Il ne faut pas hésiter à contourner l’hôtel afin de pouvoir profiter de celle-ci et ainsi  se mêler avec les touristes de cet hôtel.

img3099.jpg  img3104.jpg  img3103.jpg  img3106.jpg

 

Edifiée sur une bande de sable qui séparait les eaux de Great Bay et  de Salt Pond, Philipsburg est fondée en 1763 par John Philips (marin de la Marine Néelandaise). Elle est rapidement devenu un centre animé du commerce international. Deux rues ont en fait sa réputation actuelle : la jetée le long de Great Bay, a été aménagée pour l’accueil de gros bâteaux de croisière.  Cette grande promenade pietonnière est essentiellement consacrée aux bars et restaurants. 

img3036.jpg  img3077.jpg  img3038.jpg  img3044.jpg                                                             

Front Street  et sa débauche de produits détaxés où le consommateur est déboussolé tant il y a de tentations : bijouteries de luxe, parfums, appareils photos et camescopes, vêtements de luxe…

 img3056.jpg   img3073.jpg   img3072.jpg   img3070.jpg

Mais la ville de Philipsburg avec ses maisons peintes possède des atouts et un charme indéniable.

                           img3055.jpg     img3058.jpg

 

Aux portes de l’aéroport international Princess JulianaMaho  démontre l’ exubérance de la partie hollandaise : restaurants, bars, discothèques, casinos et complexes hôteliers se côtoient sur une même avenue. Temple de la fête, tout le monde s’y retrouve pour passer une agréable soirée. Les joueurs seront comblés par les nombreux casinos présents.

img3011.jpg  img3008.jpg  img3017.jpg  img3019.jpg  123gifs005

Maho Beach est le lieu qui attire bon nombre de visiteurs,  la plage étant situé à l’extremité sud de l’aéroport : sensations inoubliables.

123gifs127       img3018.jpg  87731.jpg  86821.jpg

 

Et pour conclure notre semaine sur cette magnifique île qu’est Saint Martin, Mullet Bay : Située le long du terrain de golf, cette magnifique  plage est facilement accessible. C’est une des plus belles plages tant la clarté de l’eau est suprenante. Elle nous offre le long des rochers la vision de beaux poissons tropicaux. C’est un régal avec un masque et un tuba! Elle nous permet également d’avoir une belle vue de l’île de Saba. 

img3024.jpg img3028.jpg img3027.jpg img3029.jpg

 

Et pour ceux qui apprécient la faune locale, le golf reste le jardin de bon nombre d’iguanes qui mènent leur petite vie entre la lagune et la mer Caraïbe. 

                                      123gifs005           img3035.jpg

23 août, 2008

Notre périple … Les plages (2)

Classé dans : La vie en Martinique — alexandracha @ 5:14

Découvrez avec moi, d’autres magnifiques plages de la martinique.

La côte Nord-Caraïbe

Cette côte est encore assez peu prisée des touristes et reste majoritairement fréquentée par les martiniquais. Sa caractéristique est le sable noir, de plus en plus foncé lorque l’on remonte au nord (origine volcanique).

Le Carbet :

On y trouve une très longue plage de sable gris, bordée au choix ( en fonction des goûts de chacun) de restaurants à proximité ou bien dépourvues de toutes commodités  si l’on prend un chemin un peu plus loin sur la route principale. La mer peut y être parfois agitée.

photoskarine206.jpg   photoskarine207.jpg   photoskarine217.jpg

 

L’Anse Céron :

C’est une sympathique plage de sable noir, bordée de cocotiers permettant de se mettre aisément à l’ombre. Elle possède quelques tables de pique-nique, ainsi que des sanitaires  avec douche. On peut découvrir également de beaux poissons avec masque et tuba au niveau du  bord et du rocher sur le côté droit de la plage.

img28541.jpg     img2858.jpg

 

Le Sud

Sainte Luce :

En prenant la route départementale qui longe le bord de mer, on découvrira une multitude de petite plage. Pour les plus courageux, il est possible de faire une petite balade et passer de plage en plage pour y découvrir différentes variétés de sable : il y en aurait 17   différentes.

     Gros raisin :

Deux plages presque côte à côte, juste séparées par un parking. Quelques raisiniers afin de se protéger du soleil.

img2599.jpg   img2600.jpg

 

     Anse Fond Banane :

Belle plage de sable blond. Une de nos plages préférées pour baigner le petit Gabriel  car la mer est relativement calme et le sable protégé par une multitude de raisiniers. Un petit restaurant juste à l’entrée de la plage, l’Aqua-Grill est assez sympa.

img2577.jpg   img2579.jpg   img2576.jpg

 

L’Anse Figuier :

La plage a été complètement aménagé par la commune : elle possède une aire de jeux ainsi qu’un terrain, des carbets avec table et des sanitaires avec douche. Elle bénéficie également de la proximité de petits restaurants. La plage se trouve   juste derrière l’écomusée. L’eau y est claire et les fonds mettent à jour de magnifiques poissons.

img2189.jpg  img2190.jpg

 

La pointe Sud

L’extremité de l’île recèle les plus belles plages, les touristes sont donc nombreux mais on a de tels paysages que l’on y pense même plus.

La pointe Marin :

Plage de sable blanc a quelques mètres du village, malheureusement très fréquentée car juste à côté du Domaine de Belfond (zone des résidences  hôtelières). Relativement bien équipée, possédant un banc de verdure non négligeable.

img2462.jpg   photoskarine339.jpg   photoskarine381.jpg

 

L’Anse Trabaud :

Magnifique plage encore peu fréquentée, en raison de son accessibilité : 30mn de chemin rocailleux ainsi qu’un droit de péage ( c’est un chemin privé). Mais cela en vaut la peine, la plage est resté totalement sauvage.

img2663.jpg img2662.jpg img2685.jpg 

L’Ilet Chevalier :

Après une traversée de quelques minutes en bateau (départ du Cap Chevalier), on découvre un petit îlet à l’eau claire et au sable blond. Pour nous, c’est vraiment un  coup de coeur ! On peut jouer les Robinsons sous les sous-bois et profiter de la vue sur le rocher dominant. Le petit plus étant les fonds avec ses coraux et poissons tropicaux.

img2886.jpg  img28721.jpg  img28811.jpg

 

L’Anse Michel :

C’est la plage qui se trouve juste en face de l’Ilet Chevalier. Grande plage de sable blanc bordée de cocotiers et de raisiniers. La mer nous donne un dégradé de couleurs magnifiques. Superbe plage !

      img2682.jpg   img2683.jpg 

                                         img2685.jpg   img2686.jpg             

22 août, 2008

Gabriel, déjà 9 mois ….

Classé dans : La famille en Martinique — alexandracha @ 20:14

Que le temps passe bien vite en Martinique, voilà déjà un an que nous sommes sur l’île. Notre petit ange vient de fêter ses 9 mois. Le bonheur est toujours aussi intense de le voir évoluer chaque jour et de constater la complicité qu’il entretient avec son grand frère Julien.

                         img3178.jpg

Sa première dent est arrivé ce 15 juillet pour le plus grand plaisir de sa tante, présente pour les vacances. Il était temps car a 8 mois, notre petit n’était pas vraiment en avance. Par contre, il commence véritablement à affirmer son petit caractère … petites colères ou petits caprices sont maintenant un peu plus fréquents lorsque monsieur n’a pas ce qu’il veut. Mais il reste tellement plaisant et souriant que cela ne dure jamais vraiment.

 

    8 mois : Plaisirs du soleil et de la plage.

img2865.jpg img2852.jpg photoskarine356.jpg photoskarine365.jpg 

photoskarine383.jpg photoskarine388.jpg photoskarine547.jpg

 

  7 mois : Je joue les charmeurs, je prends la pose !

 img27251.jpg img2727.jpg img27201.jpg img27771.jpg img27811.jpg img27851.jpg

 

6 mois : Les premières bougies …

img26771.jpg img26101.jpg img26271.jpg img26241.jpg 

img26261.jpg img26211.jpg img26791.jpg img26161.jpg

 

5 mois : Petite bouille bien ronde !

img25311.jpg img25321.jpg img25351.jpg img25701.jpg

 img25911.jpg img25931.jpg img25361.jpg

 

4 mois : J’ai perdu mes cheveux…

img2492.jpg   img2493.jpg  img2494.jpg   img2446.jpg

 

3 mois : Déjà bien éveillé le petit !

 dscn0010.jpg dscn0062.jpg dscn0129.jpg img2297.jpg img2341.jpgimg2317.jpg 

Gabriel, petit garçon bien tonique : ses jeux de jambes n’ont rien à envier à un sportif, il abuse des retournements dans son lit, ce qui nous amène régulièrement à le retrouver en position délicate voire improbable. Pour ses 9 mois, nous lui avons donc acheté un trotteur afin qu’il puisse se défouler : un joli bleu qu’il ne gardera qu’une journée pour cause de problème technique. Il lui fallait au moins un bolide, c’est chose faite….une superbe Ferrari !

                 img3197.jpg                                     

27 juin, 2008

Comment faire un tableau de sable …

Classé dans : La vie en Martinique — alexandracha @ 3:16

Vous ne serez pas étonner pour celles et ceux qui me connaissent, de voir que j’ai choisi de découvrir une nouvelle activité manuelle. La technique du sable coloré étant vraiment adéquate pour la Martinique, du fait de la variété de ses plages et donc autant de sables différents. Les oeuvres sont à l’appréciation et aux goûts de chacun, en sable naturel ou bien en sable coloré.

Je vais donc vous faire partager ma nouvelle passion et reprendre pas à pas les différentes étapes afin que si le coeur vous en dit, vous vous essayez à ce loisir. Les adeptes des activités manuelles apprécieront sûrement, mais attention il ne faut se décourager car plus on pratique et plus on est content des résultats et on réalise nos progrès. Deuxième conseil, ne jamais laisser tomber en cours de route car tant que le tableau n’est pas terminé on n’imagine pas le rendu final et on peut avoir de merveille surprise.

Quel est le matériel nécessaire ?

Une feuille de  papier polyphane à carreaux (papier adhésif recouvert de feuille à carreaux),  un cutter à bout bien pointu (il en existe des spéciaux pour le sable), un gros pinceau, une paire de ciseau, un crayon à papier, du papier calque et du papier carbone, pour terminer un grand calendrier rigide.

1°) Choisir le modèle : Au début, il vaut mieux prendre  des motifs simples avec peu de détails et ne nécessitant pas de dégradés de couleurs.

2°) Reproduire le motif sur le papier polyphane. Un petit conseil, pensez à l’encadrement avant car il n’est pas toujours facile de trouver les dimensions adéquates. C’est pourquoi j’adapte mes créations en fonction des dimensions de cadres que l’on trouve dans le commerce.

img2728.jpg

3°) On peut commencer le travail à présent. On débute toujours par découper les parties où le sable sera le plus foncé en particulier le sable noir (cela évitera de tacher les parties claires avec du sable foncé). Il vaut mieux placer le papier polyphane sur un grand calendrier rigide afin de ne pas abimer votre table en utilisant le cutter. On découpe petit bout par petit bout, cela permet d’étaler plus facilement le sable sans laisser de jours. Une fois le cutter passé sur les contours, on retire la partie découpée et on applique un peu de sable que l’on étale à l’aide du pinceau. On fait ainsi toutes les parties les unes après les autres en terminant toujours pas le plus clair.

img2733.jpg

Voici le travail en cours de réalisation, j’ai terminé les couleurs sombres et je commence maintenant les couleurs vives.

img2735.jpg

img2737.jpg

Les couleurs vives sont terminées, je conclue donc mon tableau par le fond clair. Voici la coupeuse de canne à sucre terminée !

img2739.jpg

N’hésitez pas à poster vos commentaires ou à demander  des précisions.

Voici quelques réalisations récentes :

img2742.jpg      img2741.jpg    img2740.jpg

5 juin, 2008

Notre déménagement …

Classé dans : La vie en Martinique — alexandracha @ 22:48

Enfin !  C’est un bonheur que de se dire que nous allons enfin habiter une vraie maison. Malheureusement pour nos visiteurs des mois de Février et Mars, ils n’auront pas pu goûter au grand standing… Et l’on peut dire sans exagération, qu’ils auraient été tellement mieux. J’espère qu’ils auront l’occasion de revenir pour en apprécier  les  bons côtés.

C’est donc sans aucuns remords que nous quittons le lotissement Saint-Antoine, ses chiens errants et ses voisins bruyants. Si seulement cela avait été les seuls points négatifs mais la maison étant tellement mal agencé et mal entretenue que je suis ravie de dire, bienvenue au lotissement La Carrière.

Saint-Antoine :

  p1010783.jpg

         jardinabri.jpg

              salleamanger1.jpg

 

La Carrière :

img2572.jpg 

  img2573.jpg

      img2697.jpg

   img2699.jpg

       img2698.jpg

Mais le bonus reste indéniablement le sous-sol total, où nos futurs visiteurs seront totalement indépendants, puisque une grande chambre, un salon et une salle de bain seront à leur disposition.

           img2700.jpg     

Pour conclure, nous sommes ravis d’avoir déménager et heureux de profiter chaque jour de la magnifique vue qui nous ai offerte.

img2542.jpg

 

20 mai, 2008

Visite de nos amis de Reims …

Classé dans : La vie en Martinique — alexandracha @ 23:25

Après une petite semaine de récupération  suite à la venue de la famille, nous  avons accueilli Emmanuel et Manola pour 10 jours. Très heureux de venir sous le soleil car il faisait froid en Métropole au moment de leur départ. L’un comme l’autre sont des habitués  des voyages mais ne connaissaient pas les Antilles, nous leur avons donc proposé quelques balades.

Le premier jour fût plutôt calme pour cause de fatigue liée au décalage horaire. Nous avons fait une petite balade dans le centre de fort de France où ils ont pu découvrir les façades colorées des immeubles, le marché aux fruits et légumes locaux, l’artisanat et la baie de Fort de France. Après une petite sieste bien mérité, nous sommes allés à la découverte des jardins de Balata.

 img2414.jpg Une balade très agréable pour tout le monde car il y règne une fraîcheur appréciable.

img2422.jpg

La suite de séjour a été une alternance de ballade de groupes et de découverte de l’île en amoureux pour notre couple. Un passage obligé par les plages du Diamant

                                                   img2450.jpg img1855.jpg

mais surtout nous leur avions réservé (tout comme pour la famille) un petit week-end mais cette fois au niveau de la pointe sud, Ste Anne et ses environs. On a visité Ste Anne et pu voir la magnifique vue sur une partie de la pointe sud et en particulier la pointe du Marin.

                           img2465.jpg img2470.jpg

C’est d’ailleurs la plage que nous avons faite l’après-midi.

img2468.jpg img2461.jpg

Pour clôturer cette belle journée, nous sommes rentrer nous reposer au studio mais profiter également de la piscine.

img2458.jpg img2455.jpg 

                                                      img2452.jpg img2453.jpg

La deuxième journée du week-end  leur a permis de découvrir la plus belle plage de la Martinique, les Salines. Nous avons déjeuner dans les fameux « lolo » que l’on retrouve sur beaucoup de plage.

                                                     img2473.jpg  img2475.jpg

img2479.jpg

Le dernier jour, nous nous sommes contentés d’une plage à proximité car nos visiteurs repartaient en milieu de journée. Notre choix s’est porté sur l’Anse à l’Ane (presqu’île des 3 îlets) que nous ne connaissions pas. Nous ne lui avons pas trouver un grand intérêt, beaucoup de petites résidences sur le bord des plages gâchent le paysage.

C’est ainsi que s’est achevé la visite de Manu et Manola, en espérant qu’ils ont apprécié leur séjour sur l’île. Nous en profitons pour les féliciter et leur adresser tous nos voeux de bonheur pour leur futur mariage et la naissance du bébé prévue en octobre.

Peut-être aurons-nous l’occasion de les revoir après la naissance du bébé ?

22 avril, 2008

Visite de la famille-février 2008

Classé dans : La famille en Martinique — alexandracha @ 5:22

C’est avec le plus grand plaisir que nous avons accueilli nos premiers visiteurs en Martinique. Ma soeur et sa petite famille  se sont lancés dans cette aventure pour une quinzaine de jours. Les jours se sont révélés intenses mais quel bonheur de retrouver notre famille après 7 mois d’exil ! Tout ce petit monde a fait la connaissance de notre petit Gabriel, 3 mois et encore aucune dent !

J’espère que cette visite en augurera bien d’autres.

 

Enfin ils sont arrivés … Tellement pressé, qu’ils ont même atterris avec une heure d’avance. Pour le plus grand bonheur de Julien qui comptait les jours puis les heures.

dscn0012.jpg

Les cousins furent très heureux de se retrouver et retrouvèrent rapidement leur complicité. 

dscn0015.jpg img2377.jpg img2310.jpg dscn0067.jpg

Mais les soeurs aussi, un petit air de famille, non ?

dscn0048.jpg dscn0004.jpg dscn0061.jpg 

La découverte de mon ange par sa tante ….

img2340.jpg img2299.jpg dscn0039.jpg

Le premier week-end fut consacré à la visite de la presqu’île de la caravelle où nous avions réservé dans une petite résidence. Nous avons donc profiter de ce temps pour voir Tartane, l’Anse l’Etang, l’Anse Bonneville ou la plage des surfeurs.

dscn0112.jpg dscn0114.jpg img2309.jpg dscn0151.jpg dscn0152.jpg img2313.jpg

Tartane plage, Anse l’Etang et Anse Bonneville.

 dscn0121.jpg img2335.jpg img2327.jpg   img2320.jpg Après une journée bien fournie, un peu de détente dans la piscine puis un petit poulet boucané dans notre studio.

dscn0126.jpg  dscn01001.jpg  dscn0133.jpg

Super week-end familial !

La semaine qui a suivi, nos visiteurs ont donc fait leur petit bout de chemin car Julien était à l’école. Ils ont traversé l’île au gré de leurs envies.

 La côte caraïbe et son sable noir dscn0082.jpg dscn0077.jpg    

 dscn01981.jpg Les Anses d’Arlet                 

  Le Diamant et son rocher dscn0143.jpg  dscn0189.jpg   

                                                                                   dscn0188.jpg

 

dscn2751.jpg  dscn2750.jpg L’église Montmartre de Balata

 

Pour le deuxième week-end, j’avais pensé à une petite sortie en bateau. Après concertation, nous nous sommes décidés pour la baie du Robert, ses fonds blancs, l’îlet Madame et bien sûr l’îlet Chancel avec ses iguanes.

C’était un petit bateau sympa (9 personnes maximum), une sortie conviviale qui contraste  par rapport aux bateaux bondés et touristiques..

dscn0011.jpg img2344.jpg dscn0074.jpg dscn0075.jpg dscn0017.jpg img2345.jpg img2369.jpg img2357.jpg

Les fonds blancs de l’îlet Madame : img2371.jpg dscn00671.jpg

dscn0025.jpg  La mangrove   dscn0093.jpg Un iguane

 

La  dernière escapade de la famille fut le passage par le Mémorial de l’Anse Cafard(hommage au naufrage d’un bateau négrier) pour cause de mauvais temps ainsi qu’un petit tour à la Pointe du Bout et son village créole. Un petit restaurant  sympa sur le bord de la marina qui clotura ( à notre grand regret) la visite de la famille.

 img2375.jpg dscn2737.jpg img2381.jpg dscn2744.jpg dscn2743.jpg dscn2742.jpg

Nous espérons les revoir bien vite en Martinique. A bon entendeur !                                                                                                     

19 avril, 2008

Visite des jardins de Balata

Classé dans : La vie en Martinique — alexandracha @ 20:43

C’est le passage obligé quand on passe à la Martinique.

Visite des jardins de Balata dans La vie en Martinique 001

Voilà 22 ans que Jean-Philippe Thoze, horticulteur-paysage a ouvert pour notre plus grand plaisir ce magnifique jardin autour de la maison de campagne de sa grand-mère. Aprés des années de labeur, il a su dompter la forêt pour en faire un subtil assortiment de plantes et fleurs variées. C’est par un petit chemin tracé que nous découvrons donc toute la richesse et la diversité de ce jardin.

 img2403.jpg

Ce petit sentier nous fait découvrir d’étranges collections de broméliacées, plantes aux feuilles rouges et vertes émergeant de troncs de fougéres coupées.

img2407.jpgimg2409.jpgimg2412.jpg

On passe facilement de la forêt à la clairière chatoyante.

img2416.jpg

On retrouve une magnifique palmeraie, ainsi qu’une mare envahie de nénuphars.

img2427.jpg

Le reste de la visite est un vrai bonheur pour les yeux puisqu’on y retrouve la plupart des fleurs tropicales présentes sur l’île :

img2433.jpg

L’héliconia

img2438.jpg

Le Pachystachys jaune (arbuste ornemental )

img2395.jpg

La fleur de bananier ou Musat

img2441.jpg

Mais surtout sa majesté le rose de porcelaine.

Un vrai petit paradis à faire en famille, avec le petit plus de la fraîcheur grace à sa localisation dans les hauteurs de le route de Balata, sur la route de la Trace. En un seul mot, c’était vraiment magique.

12345
 

Mon blog |
Le chat mallow Mali 2 |
le bout du monde ou l'île d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Souterroscope de Baume O...
| Riad Imourane
| Carnets de New York